>
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Syndiquez-vous au SNUDI-FO !

C’est le premier des droits, Celui qui permet de défendre tous les autres !

cliquer ici pour adhérer en ligne

 

 

cliquer ici pour imprimer un bulletin d'adhésion

Publié par SNUDI FO 95

La FNEC FP Force Ouvrière a abordé la situation des stagiaires lors de l’audience que lui a accordée le 15 septembre la ministre de l’Éducation Nationale, Najat Vallaud-Belkacem.
Dans nombre d’académies il est actuellement demandé aux stagiaires déjà titulaires d’un M2, qu’ils soient lauréats du CAPES, du CAPLP, du CRPE ou du CACPE, de suivre les formations en ESPE en vue de valider le M2 MEEF (Master des métiers de l’enseignement de l’éducation et de la formation).
Le ministère a reconnu l’émotion suscitée par ces demandes.
Il a confirmé, comme nous l’avions compris des textes en vigueur, qu’un deuxième M2 n’est en aucun cas exigible pour la titularisation. Des consignes en ce sens ont été données aux recteurs.

A l’initiative de la mobilisation des stagiaires dans les académies, FO a posé dans les IA, les rectorats, les ESPE toutes les demandes des stagiaires 2014 qui se retrouvaient en ce début d’année dans une situation difficile. La mobilisation à tous les niveaux paie. Le ministère doit donner raison à FO.
En effet, le cabinet de madame la Ministre saisi à plusieurs reprises par la FNEC FP-FO vient de reconnaître, ce 29 septembre, par courrier adressé à FO, que les détenteurs d’un master 2 n’ont « pas besoin d’obtenir un autre master ».
Ceci répond à la revendication présentée par FO que ce soit à Lyon, Bordeaux, Créteil, Besançon, Montpellier, etc. de la non remise en cause des diplômes obtenus précédemment.
Cela valide que l’obtention du MEEF 2 ne peut être exigée pour les titulaires d’un master 2. Le ministère précise d’ailleurs que « ces stagiaires n’ont donc pas à accomplir toutes les formations du cursus de la formation du master des métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation. »
La réponse du ministère valide ce que FO demande, en cohérence avec ce que souhaitent les stagiaires partout : pas de partiels imposés qui compteraient dans la titularisation, pas de mémoire réflexif qui remettrait en cause les travaux déjà effectués dans le cursus universitaire par les stagiaires, l’obtention du MEEF2 n’étant pas obligatoire pour les titulaires du master 2, les contraintes du MEEF 2 ne peuvent s’imposer. Un diplôme est un diplôme, sa valeur ne peut être remise en cause.
Seul reste pour le ministère « une obligation d’assiduité qui sera prise en compte lors du jury de qualification professionnelle » mais cette obligation découle de la construction d’un parcours adapté à la situation de chaque stagiaire.
FO se félicite de ces réponses obtenues qui découlent de la mobilisation des personnels pris au piège de la masterisation, de la mise en place des ESPE.
FO a toujours demandé l’abandon de la masterisation, le retour à un recrutement d’élèves stagiaires de la fonction publique à bac +3 rémunérés, sans face à face seul dans les classes pour combler le manque de personnels.
Les difficultés de recrutement dans l’éducation nationale renforcent la cohérence des demandes de FO : tout doit être mis en place pour une titularisation facilitée des stagiaires 2014.
Contactez FO !