>
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Syndiquez-vous au SNUDI-FO !

C’est le premier des droits, Celui qui permet de défendre tous les autres !

cliquer ici pour adhérer en ligne

 

 

cliquer ici pour imprimer un bulletin d'adhésion

Publié par SNUDI FO 95

Alors que dans les écoles les enseignants se sont répartis ou se répartissent encore les classes pour l’année 2015-2016, des collègues nous signalent des "consignes" de certains IEN qui demandent que tel ou tel enseignant ait ou n’ait pas telle ou telle classe.

Le SNUDI-FO rappelle que c’est le directeur, après avis du conseil des maîtres, "qui arrête le service des instituteurs et des professeurs des écoles" (article 2 du décret du 24 février 1989). Bien que "décisionnaire", un directeur ne saurait aller à l'encontre d'un avis majoritaire de l'équipe enseignante et doit être à l'écoute des arguments de ses collègues adjoints.

Concernant l'affectation prévue des PES, la circulaire n° 2014-080 du 17-6-2014 (la circulaire 2015 n'est pas encore publiée) portant sur les "modalités d'organisation de l'année de stage" indiquait ceci :
Les affectations dans les écoles et établissements les plus difficiles de l'éducation prioritaire devront être évitées (notamment les écoles et établissements Rep+ ou relevant des réseaux Éclair). En outre, il conviendra d'aménager les services de manière à éviter l'affectation sur des postes spécialisés ou devant les classes les plus difficiles. Aucun professeur des écoles stagiaires ne pourra se voir attribuer un cours préparatoire, sauf cas particulier.


Il est vraisemblable que les recommandations de la circulaire pour l'année scolaire 2015-2016 seront proches. En tout état de cause, il s'agit de recommandations et non d'obligations et la répartition des niveaux de classes entre dans le cadre évoqué précédemment.