>
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Syndiquez-vous au SNUDI-FO !

C’est le premier des droits, Celui qui permet de défendre tous les autres !

cliquer ici pour adhérer en ligne

 

 

cliquer ici pour imprimer un bulletin d'adhésion

Publié par SNUDI FO 95

Carte scolaire 2016 - Groupe de travail du 11 février

Toutes les mesures provisoires se trouvent en pièces jointes.

Le groupe de travail a été introduit par les annonces de la DASEN sur les moyens et les orientations prises par le département pour l'année scolaire 2016-2017.

220 ETP (équivalent Temps Plein) sont attribués au Val d'Oise tandis que 2000 élèves supplémentaires sont attendus dans le 1er degré à la rentrée prochaine. On pourrait s'en réjouir... si la situation du Val d'Oise n'était pas si alarmante !

Car, dans les faits :

- parmi les 102 ouvertures de classes prévues, seules 32 sont nouvelles (70 d'entre elles ne sont que la confirmation des mesures provisoires de juin et septembre 2015)

- parmi les 39 fermetures de classes prévues par contre, 29 fermetures sont des nouvelles mesures (et 10 sont des confirmations des mesures provisoires de juin et septembre 2015)

Par conséquent, dans la grande majorité des écoles, le nombre d'élèves par classe ne va pas baisser et va au contraire augmenter !

Certes, 60 postes de BD "formation continue" vont être créés pour permettre de relancer la formation continue mais... la DASEN indique déjà qu'ils seront remplaçants "classiques" dès le 2e trimestre 2016-2017, donc exit la formation continue... Et, pas un seul poste de ZIL prévu à la rentrée 2016 !

Certes, 16 postes RASED (10 postes E et 6 postes G) sont prévus... Mais, face aux besoins réels des écoles, est-ce suffisant ?? Poser la question, c'est y répondre.

Certes, 4 postes d'enseignants référents sont prévus pour assurer le suivi des élèves relevant des établissements médico-sociaux et donc décharger les enseignants référents hors ASH. Il semblerait que les situations dramatiques de Garges et d'Argenteuil commencent à être prises en compte.

15 ETP supplémentaires vont être répartis sur les circonscriptions pour venir en aide aux jeunes collègues T1 et T2... qui "subissent" l'utilisation des équipes de circonscription pour le suivi des PES. Dans le même temps, la DASEN annonce que le nombre de PEMF et de décharges va être renforcé. Pour autant, sur ce dernier point, nous ne pouvons avoir aucune garantie chiffrée...

Au final, au lieu d'ouvrir les classes nécessaires et répondre à la crise du non remplacement, c'est la logique de la mise en oeuvre de la "refondation de l'école" qui s'impose avec la multiplication de dispositifs locaux soumis à des projets divers, en lieu et place des postes statutaires de classes.

Cette logique de "refondation", ce sont les brigades REP+, les dispositifs de scolarisation des moins de 3 ans, les "plus de maîtres que de classes" (à la place du RASED...) ... tout ce qui empêche de faire baisser les effectifs par classe dans les écoles !

Pour le SNUDI FO, les écoles n'ont pas besoin d'être "refondées", elles ont besoin des postes classes, du respect des seuils d'ouverture, du remplacement des enseignants absents et des postes spécialisés.