>
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Syndiquez-vous au SNUDI-FO !

C’est le premier des droits, Celui qui permet de défendre tous les autres !

cliquer ici pour adhérer en ligne

 

 

cliquer ici pour imprimer un bulletin d'adhésion

Publié par SNUDI FO 95

Après le 10 octobre, une mobilisation interprofessionnelle public/privé reste indispensable

 

De nombreuses écoles totalement fermées le 10 octobre

Dans le cadre de la journée de grève appelée par les 9 fédérations de la Fonction Publique, les enseignants des écoles du Val d'Oise ont été massivement en grève ce mardi 10 octobre !

De nombreuses écoles étaient totalement fermées à Argenteuil, Herblay, Cergy, Sarcelles, St Ouen l'Aumône, Vauréal, Garges les Gonesse, Taverny, Montigny, Bessancourt, Marly la Ville... Dans beaucoup d’autres écoles, la grève était majoritaire.

Le mécontentement est énorme. Les enseignants, avec l'ensemble des fonctionnaires, étaient en grève contre les mesures du gouvernement Macron (augmentation de la CSG, blocage du point d’indice entraînant des pertes de pouvoir d’achat cumulées de 16% depuis 2000, journée de carence rétablie au 1er janvier 2018, non renouvellement des contrats aidés...).

En effet, pendant qu’il signe des ordonnances remettant en cause le code du travail, le gouvernement s’en prend également aux fonctionnaires : c’est la régression sociale dans tous les secteurs !

Aucun contrat aidé ne doit perdre son emploi !

Les enseignants, les AVS et EVS du Val d'Oise étaient également en grève pour réclamer qu’aucun emploi aidé ne soit jeté au chômage, et pour que ces contrats soient transformés en emplois statutaires de la fonction publique.

Conséquence de la décision ministérielle, plus de 400 écoles du Val d'Oise se retrouveraient sans aide administrative pourtant indispensable ! Cet arrêt brutal de tout renouvellement de contrat et de toute nouvelle embauche d’emploi-aidés, personnels investis dans des missions essentielles, va mettre à mal le fonctionnement de très nombreuses écoles.

Comme chacun le sait, les EVS, en plus de leurs nombreuses tâches de bureau assurent aussi des missions d'accompagnement et de sécurité :

  • comment gérer les entrées et sorties de classe pour les prises en charge médicales extérieures à l'école quand le directeur n'est pas déchargé ?

  • Comment assurer la surveillance du portail pour les ouvertures-fermetures dans le cadre du plan vigipirate, en maternelle notamment quand il y a peu ou pas d'atsem ? 

Une mobilisation interprofessionnelle public/privé reste indispensable !

Pour le SNUDI-FO, la journée du 10 octobre est un avertissement au gouvernement. Elle prépare la nécessaire grève interprofessionnelle, public/privé tous ensemble, avant la ratification des Ordonnances Macron, en novembre.

Bloquer par la grève la ratification des ordonnances, c’est se donner les moyens de bloquer toute la politique de ce gouvernement -réformes en cours et réformes annoncées- : code du travail, assurance chômage, retraites, formation professionnelle et apprentissage. C'est le seul moyen de stopper les mesures dévastatrices pour les services publics et les agents publics (blocage du point d'indice, instauration du jour de carence, suppressions de postes...)

Il en va du maintien de toutes nos garanties collectives, statuts, conventions collectives et code du travail ! Décider ensemble de la grève interprofessionnelle reconductible, c'est la voie à suivre pour gagner !

Avec la confédération, avec l’Union départementale, avec sa fédération la FNEC FP FO, le SNUDI FO 95 est d'ores et déjà mobilisé et mobilisera les enseignants du 1er degré pour construire le rapport de force interprofessionnel permettant de faire reculer le gouvernement.