>
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Syndiquez-vous au SNUDI-FO !

C’est le premier des droits, Celui qui permet de défendre tous les autres !

cliquer ici pour adhérer en ligne

 

 

cliquer ici pour imprimer un bulletin d'adhésion

Publié par SNUDI FO 95

grève et manifestation du 6 février à Argenteuil : compte-rendu et photos
grève et manifestation du 6 février à Argenteuil : compte-rendu et photosgrève et manifestation du 6 février à Argenteuil : compte-rendu et photos
grève et manifestation du 6 février à Argenteuil : compte-rendu et photosgrève et manifestation du 6 février à Argenteuil : compte-rendu et photos
grève et manifestation du 6 février à Argenteuil : compte-rendu et photosgrève et manifestation du 6 février à Argenteuil : compte-rendu et photos

Plus de 500 personnes (enseignants, personnels territoriaux et parents d'élèves) ont manifesté puis se sont rassemblés devant la sous-préfecture d'Argenteuil.

Une délégation intersyndicale (SNUDI FO, CGT Educ, SNUipp FSU, SNES FSU et FCPE) a été reçue pendant plus d'une heure à la Sous-préfecture. La délégation a regretté l'absence des interlocuteurs directs décisionnaires face aux différentes problématiques des écoles et établissements de la ville. La délégation a mis en avant l'importance de la grève et de la manifestation organisée aujourd'hui malgré la neige abondante qui tombait.

En effet, la situation est devenue intenable : des centaines et des centaines d'élèves supplémentaires qui s'entassent dans les écoles, collèges et lycées de la ville, une dégradation générale de la situation : quasiment plus de médecins scolaires, d'infirmières scolaires, pénurie de postes spécialisés RASED, des inclusions forcées d'élèves qui se multiplient et empêchent les écoles de fonctionner... tout cela avec un empilement de réformes subies par les personnels.
 

La situation d'Argenteuil, particulièrement sensible et tendue, est le reflet d'une situation qui se généralise. En effet, dans l’Éducation nationale, le bilan de ces dernières années est clair : plus d’élèves, moins de personnels, et les effectifs des classes en hausse ! Car, pour le ministère de l'Education Nationale il faut « réduire la facture », chercher des pistes d'économie.

Pour FO il faut répondre aux revendications des personnels ! Un plan d'urgence est indispensable.


Lors de l'audience, le SNUDI FO 95 a porté les revendications concernant les écoles et les conditions de travail des enseignants d'Argenteuil.

  • Il est nécessaire de rétablir une ATSEM dans toutes les classes maternelles de la ville, et rétablir un vivier d'ATSEM volantes remplaçantes. Cette situation de pénurie est préjudiciable à tous (enseignants, enfants, ATSEM). En effet, dans toutes les écoles, il manque des ATSEM ; certaines sont envoyées d'école en école pour combler les absences ou les manques. Le fonctionnement en atelier devient de plus en plus compliqué etc.
  • Les locaux insalubres se multiplient dans les écoles. Il y a nécessité pour la ville de construire des nouveaux locaux et de réhabiliter un certain nombre d'écoles qui ne l'ont pas encore été. Les écoles devraient toutes être limitées à 15 classes maximum. 
  • Le SNUDI FO refuse la co-intervention  imposée pour les CP à 12 dès lors qu'il n'y aucun local disponible pour les accueillir. Le syndicat invite les enseignants à le saisir sur cette question. En contrepartie des CP à 12, les classes surchargées hors CP dans les écoles REP vont se multiplier. Ce n'est pas acceptable !
  • Les personnels en contrats aidés doivent être maintenus dans les écoles et leur contrat transformé en emploi statutaire. C'est également une urgence pour les écoles !

La Secrétaire Générale de la Sous-Préfecture qui nous a reçus s'est engagée à transmettre en détail à la Sous-préfète les revendications et problématiques évoquées, la sous-préfète devant interpeler le Maire, le DASEN et autres interlocuteurs concernant le Second degré. Elle nous a proposé un retour d'ici une quinzaine de jours.