>
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Syndiquez-vous au SNUDI-FO !

C’est le premier des droits, Celui qui permet de défendre tous les autres !

cliquer ici pour adhérer en ligne

 

 

cliquer ici pour imprimer un bulletin d'adhésion

Publié par SNUDI FO 95

En grève le 9 octobre : mobilisons-nous !

L’intersyndicale de la Région Ile-de-France réunissant CGT-FO-FSU-Solidaires et les syndicats de lycéens et d’étudiants FIDL, UNL et UNEF appellent les salarié.e.s, les retraité.e.s, les lycéen.ne.s et les étudiant.e.s à participer à une journée : de mobilisation, de grève et de manifestation pour
- Défendre la Fonction publique et les services publics : statuts, missions, emplois, salaires, conditions de travail et s’opposer aux suppressions de postes et au transfert de missions vers le secteur privé.
- S’opposer à tout projet de réforme des retraites qui mettrait fin à la retraite par répartition avec la création d’un système universel de retraite par points avec pour principale conséquence d’individualiser les droits en faisant disparaitre les garanties collectives. Il faudrait au contraire améliorer la prise en compte les périodes de formation, la pénibilité du travail, la difficulté des fins de carrière, la réduction des inégalités entre les femmes et les hommes (les femmes ont une retraite inférieure de 40% à celle des hommes – hors pension avec réversion).
- Exiger le maintien de l’ensemble des régimes : régime général, régimes complémentaires, régimes spéciaux dont le code des pensions civiles et militaires.
- S’opposer à la sélection engendrée par Parcoursup qui limite l’accès à l’enseignement supérieur d’une partie de la jeunesse, une machine à trier les futurs étudiants en fonction de l’origine géographique et sociale.
- Améliorer les conditions de travail et augmenter les salaires, les retraites, les aides sociales pour l’autonomie des jeunes, les minima sociaux et gagner l’égalité femme/homme (8 entreprises sur 10 en Île-de-France ne respectent pas la loi en la matière).
- S’opposer aux attaques portées à notre système de santé et à la sécurité sociale.
La politique gouvernementale se traduit par des attaques d’une violence inédite contre les salarié.e.s, les jeunes, les retraité.e.s. C’est une politique de destruction de notre modèle social qui est mise en oeuvre, d’autres choix sont possibles, leurs financements existent.
Mobilisons-nous pour le libre accès à l'éducation, l'emploi, les salaires, les services publics et la retraite par répartition

Manifestation unitaire le 9 octobre à 14h à Montparnasse

9 OCTOBRE
SE MOBILISER
POUR D’AUTRES CHOIX
POUR LES SERVICES PUBLICS

Nos organisations s’inscrivent dans la journée interprofessionnelle d’action du 9 octobre.
Avec les salarié·e·s du privé, les chômeurs-chomeuses, les étudiant·e·s et les lycéen·ne·s, cette mobilisation sera l’occasion de dire une nouvelle fois notre refus des politiques libérales qui maltraitent les plus démuni·e·s et octroient toujours davantage aux plus fortuné·e·s.
Depuis plus d’un an, le président de la République, le Premier ministre et le gouvernement accumulent les mesures régressives et mettent en oeuvre une politique d’austérité pour le plus grand nombre, satisfaisant ainsi les voeux d’une minorité tournée vers une société de profit qui considère le service public comme une charge financière inutile.
Après les attaques frontales contre le Code du travail, les prestations sociales, les retraité·e·s, la SNCF et les cheminot·e·s, les projets en matière d’assurance chômage et de retraite laissent craindre le pire.
Dans ce contexte général, la Fonction publique et ses agent·e·s sont, malheureusement, placé·e·s aux premières loges de cette frénésie libérale.
Gel prolongé de la valeur du point d’indice, rétablissement du jour de carence, suppressions d’emplois, mobilité forcée, abandon des missions, privatisations… la liste des reculs serait trop longue à énumérer.
Et les chantiers actuels — recours accru aux non titulaires, mise à mal des organismes consultatifs, salaire au mérite — sont tout sauf rassurants.
Mais, si les dangers sont réels, la cause est loin d’être entendue, d’autant plus que l’opinion nous soutient, nos concitoyen·e·s sont attaché·e·s aux services publics.
Les organisations syndicales ont donc, plus que jamais dans la période, un rôle essentiel à jouer pour à la fois porter des propositions alternatives et organiser la riposte unitaire.
C’est ce que nous faisons en appelant les agents de la Fonction publique à se mobiliser le plus massivement possible le 9 octobre.
Pour :
➜ Le dégel de la valeur du point d’indice et des augmentations générales des salaires ;
➜ L’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes ;
➜ Les créations d’emplois dans les nombreux services qui en ont besoin ;
➜ La résorption de la précarité et un plan massif de titularisation ;
➜ Le renforcement du statut général et des statuts particuliers ;
➜ L’amélioration des systèmes de retraite par répartition et le maintien des régimes spéciaux ;
➜ La défense et le développement des missions publiques ;
➜ L’arrêt des réformes régressives engagées contre les intérêts des usager·e·s et des personnels.