>
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Syndiquez-vous au SNUDI-FO !

C’est le premier des droits, Celui qui permet de défendre tous les autres !

cliquer ici pour adhérer en ligne

 

 

cliquer ici pour imprimer un bulletin d'adhésion

Publié par SNUDI FO 95

FO a fait une déclaration (pièce jointe) insistant sur l'incurie de notre administration (masques fournis non protecteurs, absence de masques FFP2 même pour les personnels les réclamant, mascarade du protocole à géométrie variable et surtout non protecteur...).

La DSDEN insiste sur la nécessité du protocole, élaboré avec les autorités sanitaires, qui "a vocation à protéger les élèves et le personnel contre l’évolution du Covid".

  • Les masques : l’EN a présenté ses fameux masques en tissus (très handicapant pour faire classe et surtout qui ne protègent pas des virus d'après ce qui apparaît sur tous les emballages - ce qui est problématique vu que c'est sensé être leur rôle...) FO signale que l’on consomme plus de 2 masques « grand public » (en tissu) par jour si on respecte la notice (humidité due à la transpiration, difficultés respiratoires…). FO a également signalé toutes les difficultés liées au port du masque en continu, remontées depuis la rentrée. La DSDEN répond : "application du protocole"... Des masques transparents pour les personnels, (uniquement en cas d'élèves à troubles auditifs) seraient livrés dans 2 à 3 semaines ; des visières seraient encore disponibles pour certains personnels (notamment AESH...)...
  • Pour les personnels vulnérables : masques chirurgicaux de type 2 (ne sont pas des masques FFP2) donnés sur la base de la déclaration de l’agent. Mise en place d’un fichier de suivi des personnes qui se déclarent vulnérables (n’existaient pas avant). Identification des personnes vulnérables : une application va être déployée (dans le cadre académique pour les 4 départements, cela a été expérimenté dans le 78). A la revendication FO de fournir systématiquement des masques FFP2 (équipement de protection individuelle reconnue par le code du travail), la DSDEN répond se référer aux préconisations de l'ARS.

Les organisations syndicales dénoncent le manque réel de protection vu que les masques chirurgicaux et « grand public » ne protègent pas de l’inhalation du virus (illusion de protection) et parlent de maltraitance des personnels qui n’ont plus confiance en l’Institution.

  • personnels vulnérables et ASA - (cf décret du 29 août sur la liste des pathologies concernées pour les personnes vulnérables) Alors que la circulaire de Jean Casteix http://circulaires.legifrance.gouv.fr/pdf/2020/09/cir_45044.pdf du 1er septembre indique clairement quelles sont les possibilités d'ASA pour les agents de la Fonction Publique d'Etat (donc de l'Education nationale), la DSDEN répond être en attente du cadrage spécifique à l'Education nationale... bref : l'art de ne pas communiquer en direction des agents !

FO dénonce le fait que des personnels en attente de résultat sont placés en ASA alors que les cas avérés sont placés en CMO avec jour de carence.

  • Alourdissement des tâches des directeurs d’école

FO dénonce le fait que les directeurs soient en première ligne pour relayer les décisions de l'ARS auprès des familles suite à suspicion de covid chez un enfant, un personnel, suite à personnel testé positif, enfant testé positif etc.

A la remarque des syndicats sur le fait que les fermetures et décisions semblent aléatoires, la DSDEN répond : "les décisions de l’ARS ne sont jamais aléatoires ; il est normal que ce soit différent d’une école à l’autre ; il n’y a pas de paramètres standards ; tous les cas sont différents et donc c’est rigoureux."

On laissera chacun juger de la rigueur...

  • Questions ASA

- Pour les personnels qui gardent 1 enfant évincé de l’école  (cas d’une suspicion de COVID) ? réponse DSDEN : il y a décompte sur les arrêts pour garde d’enfant malade (11 demi-journées/agent/an quel que soit le nombre d‘enfants).

FO dénonce que les ASA ne soient pas dès à présent réactivées dans cette situation.

- Pour les collègues ayant un conjoint fragile ? réponse DSDEN : Reprise du travail en demandant éventuellement un masque type 2 (chirurgical)

- Si le conjoint est positif au COVID : on se fait tester et placer en ASA en attendant les résultats...

- Si dans une fratrie 1 enfant est positif et l’autre non ? La DSDEN réfléchit...

 

  • Questions diverses : (dans le cadre du Covid)

Voyages scolaires : à éviter (avis défavorable de la DASEN)

Sorties  scolaires : sous conditions  de mesures de protection

Transports en commun : non autorisés

Piscine : * pas de brassage dans le car entre les différentes classes mais le non-brassage est ingérable et impossible à appliquer... renvoi vers les "protocoles locaux"

Sorties régulières : autorisées surtout quand elles sont inscrites dans l’emploi du temps.