>
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Syndiquez-vous au SNUDI-FO !

C’est le premier des droits, Celui qui permet de défendre tous les autres !

cliquer ici pour adhérer en ligne

 

 

cliquer ici pour imprimer un bulletin d'adhésion

Publié par SNUDI FO 95

Samedi 29 février 2020, un Conseil des ministres extraordinaires, avec à l’ordre du jour le Coronavirus, décide d’appliquer plusieurs mesures, comme la fermeture du salon de l’agriculture, l’interdiction des rassemblements de plus 5000 personnes dans les lieux confinés. Au passage, le gouvernement décide de recourir à l’article 49.3 de la  Constitution pour clore le débat à l’Assemblée Nationale. Personne ne peut accepter la méthode, de même que personne ne peut accepter cette réforme des retraites, la baisse des pensions et le recul de l’âge de départ en retraite.

Le recours à cet article, dans ce cas de figure est assez inédite. En effet, cette disposition est habituellement utilisée par un gouvernement qui a du mal à faire accepter son projet de loi par sa propre majorité. Ce qui n’est pas le cas actuellement, les récentes turpitudes au sujet du congé pour décès d’un enfant le prouvent ! Dans le cas présent, le gouvernement agit de la sorte, car il est incapable de répondre aux  questions qui lui sont posées chaque jour à l’assemblée nationale. Après avoir bafoué toutes les procédures préalables à la présentation d’un  projet de loi, comme le rappelle le Conseil d’Etat dans son avis, quoi de plus naturel pour le gouvernement que de dégainer le 49.3 pour avancer coûte que coûte !
 
Mais ce gouvernement aurait été bien inspiré de mesurer l’impact d’une telle décision au vu de la situation d’ensemble, en particulier celle provoquée par la prolifération du coronavirus. Dès vendredi, les dockers envisageaient d’utiliser leur droit de retrait face à ce danger. Aujourd’hui dimanche, le musée du Louvre est resté fermé suite au droit de retrait de ses salariés !

Dans cette situation, l’immense majorité des Français, qui rejette ce projet de loi, va être plus déterminée que jamais. La riposte contre cette décision et ce projet de loi est engagée ! Quelques heures après l'annonce du 49.3, des milliers de Français se sont rassemblés dans des manifestations spontanées dans tout le pays : à Toulouse, Lyon, Lille, Amiens, Paris, Bordeaux, le Mans, Montpellier, Besançon, Niort, Grenoble, Strasbourg, Nancy, Dijon, Caen, Rodez, Bayonne, Avignon, le Puy en Velay…

Le Snudi FO 95, avec la FNEC FP FO, appelle les personnels à se réunir dès lundi matin, dans chaque école, chaque établissement, chaque service pour discuter de l’action efficace pour en finir avec la réforme des retraites Macron-Philippe.

La FNEC FP-FO soutient pleinement toutes les AG qui décident de rejoindre la grève à compter du jeudi 5 mars annoncée dans l’université et la recherche.

Les confédérations se réuniront ce lundi 2 mars matin et une intersyndicale régionale est également prévue le midi. Différentes initiatives seront décidées (grève, rassemblement, manifestation...) : nous vous les communiquerons dès que possible.