>
Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Adhérer au SNUDI-FO !

 

C’est le premier des droits, Celui qui permet de défendre tous les autres !

cliquer ici pour adhérer en ligne par CB

cliquer ici pour imprimer un bulletin d'adhésion

Publié par SNUDI FO 95

Le protocole PPCR (parcours professionnels, des carrières et rémunérations) a été mis en œuvre dans l’Education nationale en 2017. Quoiqu’en disent aujourd’hui les organisations syndicales signataires de PPCR, cet accord prévoyait bien « d’examiner d’éventuelles mesures d’ajustement au regard des principaux indicateurs macro-économiques » et « la revalorisation du point d’indice au vu des indicateurs économiques. »
Nous avons aujourd’hui la traduction de ces phrases en bon français : alors que l’inflation est à plus de 7% en cette rentrée, l’augmentation du point d’indice de 3,5% décidée par le gouvernement entérine un effondrement inédit de notre pouvoir d’achat !

Précisons enfin que PPCR a ouvert la voie à la loi de transformation de la Fonction publique introduisant l’individualisation des droits des collègues et remettant en cause les prérogatives des CAPD.
FO a eu raison de ne pas signer PPCR qui entérinait dès 2017 la baisse du pouvoir d’achat des personnels et continue d’exiger l’abrogation de la loi de la transformation de la Fonction publique !

PPCR : des conséquences désastreuses pour les collègues !
Le décret du 7 mai 2017 met en cause nombre de nos garanties statutaires.
► Il a instauré le règne de l’arbitraire avec des appréciations injustifiées suite aux rendez-vous de carrière qui peuvent pénaliser lourdement les personnels dans leur évolution de carrière
► Il a instauré un 3ème grade, la classe exceptionnelle, en prenant bien soin d’en exclure la majorité des collègues ;
► Il a supprimé pour la majorité des échelons la possibilité pour les personnels d’être promu au grand choix ;
► Il a mis en place « l’accompagnement » que les IEN peuvent déclencher à tout moment, « accompagnement » donnant lieu à de nombreuses visites en classe qui pourront être effectuées par l’IEN, le CPC, voire des maîtres formateurs… Comment ne pas faire le lien entre cet « accompagnement » les évaluations d’école ou les formations en constellations ?

« Revalorisation » Ndiaye : inacceptable !
Face à l’effondrement du pouvoir d’achat des enseignants, le ministre Blanquer, avec son « Grenelle » avait annoncé une « revalorisation » liée à une transformation profonde du système éducatif et des carrières… Résultat : seules quelques primes (qui ne comptent pas dans le calcul de la retraite) ont été accordées à une minorité d’enseignants contre des remise en cause statutaires !

Le ministre Ndiaye poursuit dans cette voie : après avoir fait miroiter une revalorisation de 10% pour tous les enseignants, annonce finalement que seuls les professeurs ayant 10 ans de carrière ou moins seraient concernés par cette « revalorisation » bien limitée, et qui ne serait effective qu’à partir de 2023 ! Quant aux autres, s’ils souhaitent être revalorisés, il faudra qu’ils accomplissent des tâches supplémentaires. Ces annonces sont scandaleuses. Comme ses prédécesseurs, le ministre se moque de nous !

Les élections professionnelles de décembre seront déterminantes ! Plus que jamais la profession a besoin d’un syndicat libre et indépendant renforcé, le SNUDI-FO qui n’a pas voté les décrets PPCR et qui revendique leur abrogation et la possibilité pour tous les personnels d’accéder à l’échelon le plus élevé de la grille actuelle des professeurs des écoles !

Face à la nouvelle provocation du ministre, face à ce gouvernement qui continue à s’en prendre à notre pouvoir d’achat et à nos statuts, le SNUDI-FO exige, avec sa fédération qui a lancé une pétition nationale en ce sens :
- L’ouverture, sans attendre, de négociations dans la Fonction publique pour revaloriser tous les personnels par l’amélioration de la grille indiciaire dès 2022 !
- L’augmentation immédiate de la valeur du point d’indice a minima au niveau de l’inflation et ouverture de discussions pour rattraper le pouvoir d’achat perdu depuis 20 ans !

Pour le SNUDI-FO, il est indispensable de construire le rapport de force et de préparer une réelle action efficace sur ces revendications claires pour contraindre le gouvernement à y répondre favorablement.

Signez, faites signer la pétition de la FNEC FP-FO !
Du 1er au 8 décembre 2022, votez, faites voter FO