>
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Syndiquez-vous au SNUDI-FO !

C’est le premier des droits, Celui qui permet de défendre tous les autres !

cliquer ici pour adhérer en ligne

 

 

cliquer ici pour imprimer un bulletin d'adhésion

Publié par SNUDI FO 95

La FNEC FP FO a fait une déclaration (voir en pièce jointe) dans laquelle elle a d'abord dénoncé la tenue de la réunion en visio, sans possibilité d'être présent dans une grande salle à la DSDEN, mettant en évidence la contradiction avec la situation des écoles et établissements ouverts. D'ailleurs, les difficultés techniques ont été particulièrement importantes durant cette réunion "à distance", si bien que la FSU a également argumenté sur son souhait d'une instance "en présentiel".

La DASEN a confirmé son refus par sa responsabilité qui serait engagée : "On ne va pas risquer d'attraper la covid en se retrouvant tous en réunion à la DSDEN" Quant à la comparaison avec les salles de classes surchargées, la DASEN répond : "Ce n'est pas la même chose, on sait bien que les jeunes sont moins contaminants, je vois les chiffres, ce n'est pas une épidémie terrible chez les jeunes."

La FNEC FP FO a justement réinterrogé sur les chiffres transmis lors du CHSCT du 19 novembre à propos des personnels testés positifs covid19, chiffres semblant en deçà des contaminations effectives. La DASEN a répété les chiffres de 187 élèves testés positifs (48 dans le 1er degré et 139 dans le 2d degré) et le nombre de 42 personnels "cas confirmés" au 19 novembre.

Concernant le 1er degré, la DASEN a précisé qu'il y avait 559 élèves de moins que les prévisions en rappelant les 137 ETP (équivalents temps pleins) pour 1577 élèves initialement prévus. Pour autant, il y a environ 140 classes non remplacées par jour !

A la question FO sur le recrutement, la DASEN confirme que des personnels contractuels seraient embauchés, notamment enseignants du 1er degré mais ne veut pas communiquer le volume d'emplois prévus tant que la rectrice de l'académie de Versailles ne l'a pas fait.

Toujours sur la question du recrutement, la DASEN indique que 108 AESH supplémentaires ont été recrutés. Il reste un volume de 80 postes pour des recrutements d'AESH en cours. 64 PIAL interdegrés avec 1659 ETP AESH. 7 postes d'AESH référents sont encore vacants.

Le déploiement des PIAL cristallise la problématique du manque de recrutement d'AESH en lien avec la faible rémunération et les conditions toujours plus difficile du métier (AESH qui se déplacent sur plusieurs écoles , réduction de l'accompagnement pour chaque élève...)

La DASEN s'en défend évidemment et précise l'objectif des PIAL : "davantage répondre aux besoins des élèves sur un territoire, mais il n'est pas question de faire n'importe quoi avec les emplois du temps des AESH, j'ai rappelé aux pilotes, une extrême attention à leur situation, eu égard à leur situation qui peut être précaire. Répondre aux besoins des élèves, dont les besoins sont variables, y compris sur une même année, en utilisant ce qu'il est possible de faire avec les AESH."

Le SNUDI FO 95 sera vigilant sur cette question et invite les AESH en difficulté à le contacter.