>
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Syndiquez-vous au SNUDI-FO !

C’est le premier des droits, Celui qui permet de défendre tous les autres !

cliquer ici pour adhérer en ligne

 

 

cliquer ici pour imprimer un bulletin d'adhésion

Publié par SNUDI FO 95

Augmentation des SALAIRES : ce que les fonctionnaires de l'Intérieur et des finances ont obtenu, nous le voulons aussi à l'Education nationale !
Depuis deux mois, les gilets jaunes se mobilisent notamment pour leur pouvoir d’achat. Ils ont raison ! Force est de constater que cette mobilisation a abouti à ce que le gouvernement accorde une revalorisation salariale aux policiers, une prime aux agents du fisc… mais, pour nous dans les écoles ? Rien !
 
Au contraire, le ministre Blanquer vient d'affirmer : "les choix budgétaires que j'ai fait vont dans le sens d'une amélioration du pouvoir d'achat des professeurs". Mais, de qui se moque-t-il ?
Gel du point d'indice, salaires non indexés sur l'inflation, augmentation du prélèvement retraite (pension civile), salaires au "mérite" de quelques uns sur le dos de la grande majorité avec PPCR, jour de carence rétabli, augmentation de la CSG à peine compensée... N'en jetez plus !
 
Dans ces conditions, l'urgence du moment est de réclamer notre dû et de discuter des moyens de l'obtenir !
 
Motion d'enseignants de Cormeilles en Parisis et Franconville
 
35 enseignants d'écoles de Cormeilles en Parisis et Franconville réunis en réunion d'info syndicale avec le Snudi FO 95 ce mardi 15 janvier ont pris connaissance de la revalorisation indiciaire et de la prime accordée aux policiers ainsi que la prime de 200 euros octroyée aux agents des Finances publiques. POURQUOI PAS NOUS ?!
Ce que des fonctionnaires ont obtenu, nous le voulons aussi. La valeur du point d’indice est bloquée quasiment sans interruption depuis 2010, l’augmentation de la retenue pour pension civile aboutit à la baisse de nos salaires nets, nous subissons la réintroduction du jour de carence… ça suffit !
Nous, professeurs des écoles, exigeons une augmentation de nos salaires de 300 euros net minimum, immédiatement !
Nous sommes prêts à tout mettre en oeuvre pour les obtenir !
 
 
  • Pour le Snudi FO 95, c’est effectivement maintenant qu’il faut y aller pour obtenir une revalorisation significative, notamment par l’augmentation du point d’indice et une réelle revalorisation des grilles indiciaires, pour rattraper tout le pouvoir d’achat perdu depuis des années ! Et il faut y aller par la grève, la vraie, la grève jusqu’à satisfaction, et pas par une nouvelle journée d’action sans lendemain !
  • Le Snudi FO 95 invite les enseignants à se réunir en conseils des maîtres et à discuter des perspectives de mobilisation et à renvoyer au syndicat les prises de position de leur école.