>
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Syndiquez-vous au SNUDI-FO !

C’est le premier des droits, Celui qui permet de défendre tous les autres !

cliquer ici pour adhérer en ligne

 

 

cliquer ici pour imprimer un bulletin d'adhésion

Publié par SNUDI FO 95

Ce lundi 5 octobre s'est tenu un conseil départemental de formation continue à une date qui a permis au SNUDI FO 95 de faire remonter le mécontentement des collègues et les différents problèmes posés par une réforme importante de la formation continue : les formations dites en "constellations".
 
La DSDEN a, parmi les différents points, présenté les objectifs du "plan français" et du "plan maths" :
- "favoriser la mise en place de collectifs de travail"
- "mettre en œuvre un accompagnement de proximité avec un CPC référent"
- "former des CPC référents au niveau national, académique et départemental"
 
Elle a détaillé la répartition de la formation continue prévue pour les enseignants du département :
- 1/6 des enseignants pour le plan français et 1/6 enseignants pour le plan maths, soit 30h de formation (18h d'animations habituelles + 12h sur le temps de classe)
- 4/6 des enseignants restants sur les 18h habituelles avec 9h de français et 9h de maths
 
Le SNUDI FO 95 a largement communiqué sur le sujet des formations en "constellations" et s'est adressé à la DASEN communiqué du 10.09 et lettre à la DASEN du 17.09 et communiqué du 24.09
 
Le SNUDI FO 95 appelle les collègues à continuer de prendre position dans les écoles (modèle en pièce jointe) en s'adressant à leur IEN, ce qui a déjà été fait de façon importante.
 
En effet, lors de la présentation, les responsables de la DSDEN ne sont apparus ni fermes ni sereins, disant rechercher l'adhésion des collègues à cette réforme.
L'IEN référente du plan français sur le département a indiqué : "si les enseignants ne souhaitent pas de CPC dans leur classe, ils ne seront pas obligés... le travail entre pairs sera possible mais il faudra évidemment qu'il y ait acceptation...", "rien n'est définitif", "on n'imposera rien au niveau des constellations"...
En effet, des IEN ont déjà "dé-constellé" des enseignants "constellés" qui ne le souhaitaient pas...
La DASEN confirme qu'il sera nécessaire dans un premier temps de s'appuyer sur des collègues volontaires, et donc de ne pas forcer les collègues, avançant qu'il faut "travailler sur la confiance".
 
Le SNUDI FO 95 est également intervenu pour relayer l'état d'esprit des collègues.
"Vous avez noté comme nous qu'il y a un mécontentement des collègues et un rejet de cette réforme. Pour notre part, on ne pense pas qu'il y ait eu un manque de pédagogie dans l'explication ou un déficit d'informations. La réalité est là : des collègues sont inscrits d'office à une formation qu'ils n'ont pas choisie, sont convoqués dans un délai bref, tout cela avec la pression et les difficultés dus au contexte sanitaire. Les collègues refusent la co-observation dans les classes des collègues, les visites imposées de CPC, la remise en cause de leur liberté pédagogique. Au contraire, nous réaffirmons que chacun doit pouvoir s'inscrire librement à des animations pédagogiques."
 
Le SNUDI FO poursuit ses interventions à tous les niveaux pour assurer le libre choix de la formation pour l'ensemble des enseignants.
Le SNUDI FO national est d'ailleurs reçu par le cabinet du ministre sur ce sujet spécifique jeudi 8 octobre.