>
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Adhérer au SNUDI-FO !

 

C’est le premier des droits, Celui qui permet de défendre tous les autres !

cliquer ici pour adhérer en ligne par CB

cliquer ici pour adhérer en ligne et payer par virement(s) ou chèque(s)

 

cliquer ici pour imprimer un bulletin d'adhésion

Publié par SNUDI FO 95

72 collègues ont reçu lundi ou mardi un courrier de la DSDEN avec pour objet "changement d'affectation" à compter du 15 mars.
Des collègues affectés à titre provisoire -mais à l'année-  sur des 1/4 de décharge de direction ou des compléments de temps partiel à 75% verraient leur affectation modifiée pour devenir remplaçant sur la ou les journée(s) concernée(s). A leur place, un étudiant M1 ou M2 contractuel alternant... Ce n'est acceptable ni sur le fond ni sur la forme ! Quel mépris pour les collègues et les écoles !
 
Le SNUDI FO 95 s'est adressé mardi par courrier à la DASEN (relire le courrier en cliquant ici) pour lui demander que cette décision soit revue, que d'autres supports soient trouvés pour ces contractuels alternants (les classes sans remplaçant ne manquent pas, semble-t-il...) et que chaque collègue concerné puisse être maintenu sur son affectation actuelle.
 
Le SNUDI FO 95 a proposé cet après-midi aux autres organisations syndicales une motion à signer par les conseils des maîtres dont vous trouverez la version finalisée par l'intersyndicale en pièce jointe.
 
Nous vous invitons à vous réunir dès demain en conseil des maîtres, à signer cette motion à la DASEN soutenue par l'intersyndicale SNUipp-FSU, SE-UNSA, SNUDI-FO et CGT Educ'Action du Val d'Oise en l'envoyant à votre IEN avec copie aux syndicats.

Infos 17 février

A l'occasion de la présentation de la circulaire du mouvement "harmonisée" au niveau académique, la DASEN a répondu à notre interpellation.

Elle s'est dite "contrainte" d'affecter 91 M1 alternants dans le département (72 dans les faits puisque 19 vont être placés dans des classes de PEMF), sans avoir été au courant avant la mi-janvier du nombre précis de contractuels à placer et donc de pouvoir anticiper davantage !

Pour autant, cela n'efface pas les conséquences directes pour les collègues, les écoles concernés et reste une nouvelle déstabilisation des écoles et l'expression du mépris pour les personnels qu'on déplace comme des pions.

Il s'agit de la conséquence directe de la réforme de la formation initiale (une de plus !) dont FO continue de demander l'abandon.

Le SNUDI FO 95 a maintenu sa demande que tous les collègues qui le souhaitent puissent être maintenus sur leur affectation dans le respect des personnels, des écoles et des élèves.

Elle a balayé notre proposition que ces contractuels alternants soient placés sur des missions de remplacement. Pour autant, elle a précisé que des situations avaient déjà été réétudiées permettant le maintien d'affectation de plusieurs collègues qui en avaient fait la demande en début de semaine.

Le SNUDI FO 95 a proposé ce jeudi un communiqué intersyndical aux organisations syndicales et une pétition à la DASEN "pour le maintien des affectations de tous ceux qui le souhaitent" que l'ensemble des collègues du département pourront signer.

Communiqué intersyndical du 18 février

 

Les organisations syndicales du 95 SNUipp-FSU, SE UNSA, SNUDI FO, CGT éduc'action appellent à signer la pétition adressée à la DASEN : Maintien des affectations pour tous celles et ceux qui le souhaitent ! Nous ne sommes pas des pions ! 

Après que les personnels de l’Education nationale ont massivement exprimé le 13 janvier leur ras le bol du mépris ministériel (protocoles inapplicables, manque de personnels etc.), la DASEN du Val d’Oise vient d’écrire à des dizaines de collègues affectés à titre provisoire mais à l’année pour leur indiquer qu’une partie de leur affectation devait changer à compter du 15 mars !

Ces collègues affectés sur des 1/4 de décharge de direction ou des compléments de temps partiel à 75% verraient leur affectation modifiée pour devenir remplaçant sur la ou les journée(s) concernée(s). A leur place, 72 étudiants M1 ou M2 contractuels alternants puisque 19 autres seraient placés dans des classes de PEMF... Ce n'est acceptable ni sur le fond ni sur la forme ! Quel nouveau mépris pour les collègues et les écoles !

Il s’agit de la conséquence directe de la réforme de la formation initiale que nous dénonçons et qui transforme les étudiants de master en contractuels précaires sous-payés, utilisés comme moyens d’enseignement puisqu’elles et ils seront en responsabilité seuls devant les élèves avant que leur qualification ait été reconnue par la réussite au concours préparé.

La DASEN répond ce jeudi 17 février aux organisations syndicales qu’elle n’était pas informée avant le mois de janvier du nombre de contractuels alternants à accueillir dans le Val d’Oise et qu’il n’était pas possible d’anticiper davantage ! Il ne serait pas possible non plus d’affecter ces contractuels enseignants sur d’autres supports (remplacement, départs en formations…). 

Ces réponses ne sont pas acceptables dès lors qu’on souhaite trouver des solutions dans le respect des personnels, des écoles et des élèves ! Il est intolérable que les personnels subissent une fois de plus le manque de personnels et l’improvisation des décisions prises !

D’ailleurs, suite aux courriers syndicaux et différentes interpellations de collègues, la DASEN précise que des situations particulières ont déjà été réévaluées et que des collègues pourraient être maintenus dans leur école.

Les organisations syndicales SNUipp-FSU, SE UNSA, FO, CGT éduc'action appellent:

-              les conseils des maitres dans les écoles concernées à signer et envoyer la motion à la DASEN proposée par l’intersyndicale et la transmettre à leur IEN avec copie aux syndicats

-              l’ensemble des collègues du département à signer la pétition à la DASEN « Nous ne sommes pas des pions ! Nous exigeons le maintien des affectations pour tous ceux qui le souhaitent »