>
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Syndiquez-vous au SNUDI-FO !

C’est le premier des droits, Celui qui permet de défendre tous les autres !

cliquer ici pour adhérer en ligne

 

 

cliquer ici pour imprimer un bulletin d'adhésion

Publié par SNUDI FO 95

FO a rappelé la situation des plus de 110 000 AESH. Conditions d’emploi très précaires, salaires bas. PIAL : 78% du territoire. Conditions de travail aggravées depuis la mise en place des PIAL. Affectations plus larges, inter degré, mutualisation… Davantage de mobilité, de flexibilité au détriment du service rendu. Avenants au contrat avec licenciement à la clé. Épuisement professionnel. Multiplication des démissions et des ruptures conventionnelles...
FO a également indiqué que les personnels se sont largement mobilisés contre la loi Blanquer et cette loi qui instituait les PIAL : mobilité forcée dans le cadre de la pénurie. Mutualisation qui pose des problèmes en particulier en période de crise sanitaire. La FNEC FP-FO demande un vrai statut et un vrai salaire. L’administration devrait accélérer le versement des rattrapages de salaires et l’application de la grille (ce qui n’est pas le cas dans toutes les académies, loin s’en faut) . FO demande également le versement effectif de l’indemnité compensatrice de hausse de la CSG.

Réponse de la DGESCO : L’objectif des PIAL n’est pas de mettre à mal les personnels. On voit à travers vos témoignages des situations inappropriées donc on va se tourner vers les académies pour régler cela. Le cabinet du ministre va mettre en place une observation plus fine, une évaluation sur la mise en place des PIAL avec une prise en compte des conditions d’exercice des AESH.
Concernant les masques « inclusifs » le ministère indique qu’il a fallu la mise en place d’une filière industrielle en quelques semaines, passer des marchés publics pour les masques inclusifs. Dès que le moment a été rendu possible par le tissu économique, avec des normes sanitaires satisfaisantes, le ministère a passé commande. Les AESH ont été parmi les personnels prioritaires. Du gel a été distribué partout.

Remarque FO : ce matériel n’est jamais arrivé dans plusieurs départements.
FO a également soulevé le problème des AESH qui accompagne à la piscine. Pas de réponse.

Avis sur les AESH
Dans le contexte sanitaire actuel, la situation spécifique des AESH qui effectuent leur service auprès des élèves en situation de handicap doit être reconnue.
Le CHSCTMEN demande que le ministère reprenne les préconisations du secrétariat d’État chargé des personnes handicapées dans sa FAQ, en mettant à disposition des AESH, si nécessaire et en lien avec les familles, un équipement complémentaire (gel hydro alcoolique, lingettes désinfectantes, visières ou lunettes de protection). Il demande également que les déplacements non urgents soient suspendus pour limiter le brassage.
La mise en place des PIAL a entraîné des modifications en profondeur des missions des AESH en mutualisant les accompagnements, en élargissant leurs affectations à des zones comprenant plusieurs écoles et établissements et en rendant possible leur intervention sur de l’inter-degrés, de la maternelle au lycée.
De nombreux collègues saisissent les représentants du personnel et remplissent des RSST pour témoigner de la dégradation de leurs conditions de travail.
Le CHSCTMEN demande qu’une étude d’impact soit réalisée sur le fonctionnement des PIAL et sur leurs conséquences sur les conditions de travail des AESH. Celles-ci devront aussi être analysées en fonction de certaines données (arrêts de travail, congés maladie, démissions, ruptures conventionnelles…). Un retour devra être effectué en CHSCTMEN.
Pour : FO, FSU
Abstention : UNSA