>
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Syndiquez-vous au SNUDI-FO !

C’est le premier des droits, Celui qui permet de défendre tous les autres !

cliquer ici pour adhérer en ligne

 

 

cliquer ici pour imprimer un bulletin d'adhésion

Publié par SNUDI FO 95

Lors du comité technique ministériel du 16 décembre, le ministre a présenté la répartition des postes créés en 2021 par académie. Notre fédération, la FNEC FP-FO, y a rappelé une nouvelle fois quil fallait des postes maintenant, tout de suite, et que le ministre pouvait les pourvoir en recrutant la totalité des candidats inscrits sur les listes complémentaires et en réabondant celles-ci. Les représentants du ministre nont toujours pas répondu... La situation catastrophique dans laquelle se trouvent les écoles et les établissements nest visiblement pas leur préoccupation !

Des créations largement insuffisantes et nulles dans certaines académies

Le ministère annonce 2489 créations de postes dans le 1er degré pour la rentrée de septembre 2021, créations à relativiser au regard de la suppression de 1800 postes dans le 2nd degré. Il sagit bien pour Blanquer de déshabiller Pierre pour habiller Paul. Ces annonces ne se concrétiseront dailleurs par aucune création de postes dans plusieurs académies (Besançon, Corse, Dijon, Limoges, Nancy-Metz, Poitiers, Reims, Rennes, Guadeloupe, Martinique) et à peine 10 dans les académies de Clermont ou de Paris.

Combien de postes restera-t-il pour faire baisser les effectifs, renforcer les moyens de remplacement?

Dautre part, rappelons quà la rentrée 2021:

- 600 postes seront consacrés à une amélioration (dailleurs insignifiante) des quotités de décharge de directeurs ;

- 900 postes seront consacrés à assurer les journées de décharge des directeurs décoles de 1 à 3 classes, qui dans de nombreux départements, nexistent que sur le papier.

Rappelons également que lenveloppe ministérielle doit aussi permettre de dédoubler les classes de grande section en REP+. Que restera-t-il pour faire baisser les effectifs dans toutes les classes de manière significative, pour assurer le remplacement des personnels en congés, pour renforcer les postes denseignants spécialisés au moment où linclusion systématique continue ses ravages?

Par ailleurs rappelons que depuis 3 ans, le ministre a supprimé 2000 places au concours de recrutement de professeurs des écoles. Plus de postes, mais moins denseignants fonctionnaires... Le ministre, dans le cadre de la loi de transformation de la Fonction Publique, entend bien multiplier le nombre de contractuels dans les écoles et accélérer lubérisation de lEducation Nationale ! Le ministre refuse donc toujours daccéder à la demande de recrutement immédiat de tous les candidats aux concours inscrits sur la liste complémentaire. Il présente une carte scolaire 2021 qui ne permettra pas daméliorer les conditions de travail des personnels, bien au contraire.

Dès la rentrée de janvier, préparons la grève pour gagner sur nos revendications !

Ça suffit! Le SNUDI-FO invite les personnels à se réunir dans les écoles dès la rentrée de janvier pour discuter des différentes mesures annoncées (Grenelle, postes, salaires...) à lister les besoins en postes, à organiser la mobilisation, y compris avec les parents délèves, afin dobtenir satisfaction.

Le SNUDI-FO appelle les collègues à être massivement en grève mardi 26 janvier à lappel de la FNEC FP-FO, de la FSU, de la CGT Educaction, de SUD Education, du SNCL-FAEN:

- Pour le recrutement immédiat de tous les candidats aux concours inscrits sur les listes complémentaires et le réabondement de celles-ci !

- Pour des créations de postes à hauteur des besoins à la rentrée 2021 !

- Pour exiger, face au Grenelle de Blanquer, laugmentation des salaires (augmentation de 20% de la valeur du point dindice et 183€ pour tous dès maintenant sans contrepartie) et larrêt des contre-réformes en cours !

Montreuil, le 17 décembre 2020