>
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Adhérer au SNUDI-FO !

 

C’est le premier des droits, Celui qui permet de défendre tous les autres !

cliquer ici pour adhérer en ligne par CB

cliquer ici pour adhérer en ligne et payer par virement(s) ou chèque(s)

 

cliquer ici pour imprimer un bulletin d'adhésion

Publié par SNUDI FO 95

A l’initiative du Snudi FO avec la FNEC FP FO, de la FSPS FO (territoriaux), plus de 250 délégués enseignants et territoriaux ont participé à la CONFERENCE NATIONALE du 19 novembre à Paris pour la suspension immédiate de la mise en œuvre de la réforme et l'abrogation des décrets Peillon / Hamon.

La CGT Educ’action a participé à cette conférence et y a représenté la fédération CGT des services publics.

Pendant 5 heures, un feu roulant de témoignages tous plus accablants les uns que les autres a dénoncé les conséquences catastrophiques de la généralisation, en cette rentrée, de la réforme des rythmes scolaires dans les écoles. Un tonnerre d’applaudissement a salué l’intervention d’une déléguée qui s’est écriée « On n'en peut plus. On en a assez. Il faut que ça cesse ! »

- Signez et faites signer la lettre ouverte à la ministre (issue de la conférence nationale pour la suspension immédiate de la mise en œuvre des décrets Peillon/Hamon et leur abrogation)

Une délégation, désignée par les participants, a été reçue par la ministre à l’issue de la conférence. Face au refus de la part de celle-ci de prendre en compte les faits accablants établies par la conférence, la délégation a informé des décisions de la conférence :

- publier l’intégralité des interventions

- mandater la FNEC FP-FO et la FSPS-FO pour réunir à nouveau l’interfédérale FO ; CGT ; SUD et SNUipp sur les rythmes scolaires

- faire signer en masse une lettre ouverte à la ministre par les enseignants, les personnels territoriaux et les parents qui se conclut par « Vous ne nous laissez pas d’autre choix que d’amplifier la mobilisation, y compris par la grève ! ». 

enseignants, personnels territoriaux, parents : signez la lettre ouverte à la ministre !

compte rendu détaillé de la conférence (23 pages)