>
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Syndiquez-vous au SNUDI-FO !

C’est le premier des droits, Celui qui permet de défendre tous les autres !

cliquer ici pour adhérer en ligne

 

 

cliquer ici pour imprimer un bulletin d'adhésion

Publié par SNUDI FO 95

Compte-rendu de la réunion du 14 octobre
 
L'IEN-A, a présenté Andjaro, logiciel privé qui aurait "remporté un appel d'offre du ministère". Il s'agirait "d'optimiser la gestion du remplacement" avec l'objectif de rendre l'information disponible rapidement.
2 départements (Lot et Somme) ont commencé à expérimenter Andjaro.
Dans la présentation, Andjaro est qualifié de "portail qui aide les secrétaires de circonscription et les agents de la DSDEN".
Dans le Val d'Oise, suite à la fermeture tardive (par rapport aux autres départements) des postes ZIL remplacés par des postes BD, la gestion du remplacement reste "déconcentrée" en 2021-2022 et se fait toujours par les circonscriptions.
Mais, il est envisagé dès la rentrée 2022 une gestion complète par la DSDEN. Andjaro serait en charge d'aider les agents de la DSDEN.
L'IEN-A indique la possibilité de lien entre Andjaro et l'ENT des enseignants remplacés.
 
calendrier prévisionnel :
- lundi 8 novembre : présentation d'Andjaro aux BD
- mercredi 17 novembre : formation des assistantes IEN de cironscription
permanence téléphonique disponible pendant 5 semaines pour assurer le suivi, aider les assistantes de circonscription
 
FO considère que ce n'est pas un logiciel géré par une entreprise privée qui va pallier le manque de remplaçants comme celui des personnels administratifs pour améliorer la gestion du remplacement.
FO est opposée à ce projet de sous-traitance du remplacement par une application privée.
 
FO a rappelé la pétition intersyndicale signée dans la Somme qui avait recueilli plusieurs centaines de signatures contre l'expérimentation Andjaro.
FO a donné quelques éléments de bilan de l'expérimentation dans la Somme et les nombreux pbs posés par Andjaro :
- messages contradictoires sur les missions de remplacement entre ARIA et Andjaro
- SMS envoyés en pleine nuit (droit à la déconnexion ?)
- directeurs inondés de mails et notifications
- vocabulaire de l'entreprise "manager", "collaborateur" etc.
 
FO a demandé s'il s'agissait bien de volontariat, que les remplaçants n'aient pas obligation d'utiliser l'application Andjaro s'ils ne le souhaitent pas.
 
 
Réponses de l'IEN A le 14/10 :
- des améliorations du logiciel sont en cours : termes utilisés vont être modifiés, une intégration avec Aria est en cours (car effectivement il y a double saisie actuellement dans la Somme), il n'y aura pas de demandes contradictoires à destination des agents
- pas de suppression de poste administratif liée à l'utilisation d'Andjaro dans la Somme
- RGPD : effectivement Andjaro aura accès au nom de l'enseignant malade et à la durée de l'arrêt maladie mais ne stockera pas cette information
- volontariat : les agents doivent donner leur accord et entrer leur numéro de téléphone. Ils peuvent avoir l'application installée sur leur smartphone ou simplement recevoir un mail sur leur boîte professionnelle ou un SMS s'ils le souhaitent.
 
Intervention FO lors du CTSD du 21/10 :
"La FNEC FP FO est clairement opposée à ce qu’une entreprise privée gère de près ou de loin le remplacement dans le département. (...)
Ce nest pas une application privée qui va pallier le manque de remplaçants comme celui de personnels administratifs. Si le « taux de remplacement » n’est pas satisfaisant dans le département (analyse que nous partageons), si de nombreuses classes se retrouvent sans remplaçant, c’est avant tout parce qu’il n’y a pas de remplaçant disponible. Ce n’est pas une application qui masquera cette réalité !"
 
Réponses de la DASEN lors du CTSD du 21/10 :
La DASEN répète que "ce n'est pas une entreprise privée qui va gérer le remplacement."
Elle répond à FO que l'application Andjaro est un "outil d'information" mais pas de "gestion"...
Celle-ci sera utilisée pour améliorer les conditions de remplacement. Les remplaçants resteront volontaires pour utiliser ou pas Andjaro.
La DASEN s'engage à faire un bilan rapidement pour entendre et corriger les éventuels problèmes et dysfonctionnements.