>
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Adhérer au SNUDI-FO !

 

C’est le premier des droits, Celui qui permet de défendre tous les autres !

cliquer ici pour adhérer en ligne par CB

cliquer ici pour adhérer en ligne et payer par virement(s) ou chèque(s)

 

cliquer ici pour imprimer un bulletin d'adhésion

Publié par SNUDI FO 95

 

A l’attention de Madame la Directrice Académique
 
Valmondois, le 8 janvier 2022.
 
Objet : Continuité pédagogique
 
Madame la Directrice Académique,
 
Je reçois ce jour votre courrier me sollicitant, en tant que jeune professeure des écoles retraitée, pour effectuer soit une mission de remplacement devant élève soit un contrat sur un poste administratif en vue d’apporter le renfort nécessaire dans les circonscriptions.
 
Je vous informe que je ne donnerai pas suite à votre demande et je tiens à vous en donner les raisons.
 
Le gouvernement et en particulier notre ministre n’ont pas pris les mesures qui s’imposaient pour protéger les personnels de l’éducation nationale mais au contraire plongent notre école dans un chaos indescriptible.
 
Parmi ces manquements, on peut citer :
- Les masques : toujours pas de masque FFP2 pour protéger les collègues. On sait, les scientifiques savent que ceux-ci sont les seuls à pouvoir filtrer la molécule covid qui, pour rappel mesure entre 0,15 et 0,3 microns, alors que la capacité de taille de filtration de TOUS LES MASQUES non FFP2, y compris les masques bleus « chirurgicaux », est de 3 microns.
Mieux équipés nos collègues tomberaient moins malades et l’état employeur remplirait son rôle de protection de ses salariés.
 
- Toujours pas d’aérateurs ni de capteurs de CO2 dans les salles de cours après deux ans.
 
- Les médecins, les infirmiers et les psychologues scolaires auraient dû être recrutés en nombre bien avant la pandémie. La crise actuelle ne fait que révéler de manière criante qu’il y a urgence à recruter !
 
- Recrutement d’enseignants : il n’y a pas de corps de remplaçants suffisant pour faire face aux nouvelles vagues. Il pourrait déjà être fait appel aux étudiants qui sont sur liste complémentaire au lieu d’embaucher à Pôle Emploi des candidats à Bac +2 sans formation adaptée, en CDD, donc sans statut, plus adaptés à la politique « bouche-trou » actuelle.
 
- Pour terminer, et c’est ce qui provoque la colère des collègues dans tous les établissements, les protocoles. Le mépris affiché du ministre a pour conséquence la grève à venir. Les personnels prennent connaissance de ceux-ci, inapplicables, via la presse, changeant trois fois en une semaine. Tout ceci dans l’urgence alors que la cinquième vague était prévisible et annoncée bien avant les congés de Noël…
Il faut bien reconnaitre que ceci est en totale cohérence avec la politique de ce gouvernement qui termine la destruction progressive de notre système éducatif qui était jusqu’à récemment parmi les meilleurs au monde, sinon le meilleur.
 
Pour information, mais vous n’êtes certainement pas sans le savoir d’ailleurs, les inspectrices et les inspecteurs seront dans l’action aux côtés des enseignants et de l’ensemble des personnels des écoles des collèges et des lycées pour dénoncer la débâcle dans laquelle le ministre de l’éducation nationale a précipité notre école.
 
Si mon employeur avait fait preuve de clairvoyance en dotant l’école de tous les moyens matériels et humains nécessaires de manière pérenne pour la sécuriser, j’aurais répondu présente ainsi que, j’en suis certaine, bon nombre de mes collègues jeunes retraités car je suis solidaire à 100% de mes collègues épuisés. 
 
Je vous prie de recevoir, Madame la Directrice Académique, mes salutations distinguées et l’assurance de mon indéfectible attachement au service public d’éducation et aux services publics en général.