>
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Adhérer au SNUDI-FO !

 

C’est le premier des droits, Celui qui permet de défendre tous les autres !

cliquer ici pour adhérer en ligne par CB

cliquer ici pour adhérer en ligne et payer par virement(s) ou chèque(s)

 

cliquer ici pour imprimer un bulletin d'adhésion

Publié par SNUDI FO 95

La DSDEN 95 a organisé un "groupe de travail" en présence de la DASEN adjointe en charge du dossier de l'école inclusive, des 2 IEN ASH, du secrétaire général et du secrétaire général adjoint.

La DASEN adjointe a présenté le "service de l'école inclusive" (SEI), avec les 64 PIAL interdegrés, le Dispositif Accompagnement du PIAL (DAP), les dispositifs et structures de "personnalisation des parcours de l'élève" : 6 enseignants spécialisés du PAS, 58 enseignants référents, 65 coordonnateurs PIAL, 56 AESH référents, 1755 Équivalents Temps Pleins (ETP) AESH).

Après avoir écouté cette présentation détaillée, FO est intervenue principalement pour faire état de la situation réelle dans les écoles, sans entrer dans un débat idéologique sur l'inclusion. En effet, de nombreuses écoles et collègues avaient fait remonter au SNUDI FO 95 leur état de lieux sur "l'école inclusive".

Il y a un grand désarroi dans les écoles par rapport à l'inclusion systématique sans moyen, et c'est un euphémisme !

Il y a un grand manque d'AESH et une difficulté de recrutement : personne ne peut nier que les salaires indécents à temps incomplet et l'absence de statut sont le frein principal ! Les AESH ont raison de se mobiliser par la grève pour un vrai salaire et un vrai statut depuis plusieurs mois, avec la convention nationale, avec leurs organisations syndicales FO, FSU, CGT, SUD. Ainsi, la montée et manifestation nationale à Paris à plus de 3000 personnes le 19 octobre dernier témoigne de la détermination de gagner sur les revendications.

Un autre problème central est la mutualisation des AESH accélérée par le système des PIAL. Les AESH n'acceptent plus la maltraitance, d'être malmenés, en étant prises pour des pions déplacés pour palier la pénurie de personnels accompagnants.

Le SNUDI FO a rappelé l'état catastrophique du RASED dans le département (des postes de psychologues scolaires non pourvus, quasiment plus de postes G dans les circonscriptions, des postes E manquant partout et donc des interventions toujours plus restreintes !). Le "pôle ressource" mis en place depuis plusieurs années s'inscrit dans la même logique que les PIAL : la mutualisation des moyens et donc de la pénurie !

Le SNUDI FO a insisté sur le nombre croissant d'inclusions d'élèves "en situation de handicap" qui empêchent littéralement les classes et les écoles de fonctionner, qui provoquent la souffrance des personnels et des élèves. Ce sont notamment des élèves qui ne sont pas accueillis en IME ou ITEP faute de place. Les écoles sont ainsi des "salles d'attente" tandis que les collègues se trouvent démunis et impuissants

La DASEN adjointe a reconnu que cette problématique représentait des "situations qui nous dépassent" avec des élèves "qui interrogent le cadre", "qui dépassent le cadre".

Le SNUDI FO n'accepte pas la situation et poursuit ses interventions à tous les niveaux pour la défense des personnels. Il apporte son soutien, ses conseils et son aide aux collègues concernés (saisie du CHSCT par les fiches RSST (Registre Santé et Sécurité au Travail) remplies par les collègues. Il intervient régulièrement auprès des IEN et de la DASEN pour obtenir la protection des personnels, à défaut d'une orientation adaptée pour ces élèves "qui dépassent le cadre".